Plein de belles choses de la toile

Sponso – Carac, la mutuelle solidaire

La Carac, première mutuelle d’épargne en France, vient de lancer son site d’épargne solidaire. Et  afin de faire tomber les préjugés, elle lance également une campagne de communication avec des vidéos très sympas sur les quatre plus gros freins à l’épargne solidaire au quotidien, comme « On ne sait jamais où va l’argent » ! Et c’est une très bonne idée que de jouer sur les préjugés, on ne le dit jamais assez. Plusieurs annonceurs ont réussi avec brio ce tour de passe-passe, pas forcément évident car on met en lumière des idées reçues négatives qu’il faut contourner et renverser. Et Carac a plutôt bien réussi.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=SYlYaEJUAHY[/youtube]

Toutes les vidéos à voir sur la chaîne de Carac (Youtube) dont notamment l’épargne solidaire, ce n’est pas rentable. Sur le site epargnonssolidaire.fr, vous aurez également réponse à toutes les questions que vous pouvez vous poser sur l’épargne solidaire avec un « le saviez-vous complet » mais surtout deux liens pour télécharger l’application iPhone de la Carac où vous pourrez notamment déterminer votre profil d’épargnant, estimer les différents paramètres de votre épargne, calculer la réduction d’impôt liée au don à une association et géolocaliser une agence Carac !

Disclosure : Ce billet est sponsorisé. Je suis resté libre dans mes propos et dans l’écriture de ce billet.


Chuchoté dans Internet | Leave a comment
I’m back !

Après près d’un mois et demi sans activité, me voilà de retour ! Le blog a changé de serveur et cela a été très compliqué de récupérer le nom de domaine chez un prestataire américain, chez qui j’avais enregistré roycod.com en 2006. D’où un certain temps sans billet, mais les choses vont changer ! En attendant, vous avez plein de trucs chouettes à lire sur mon blog foot, si vous aimez le foot bien sûr 😉


Chuchoté dans Internet | Leave a comment
RTL.fr fait peau neuve !

Après plusieurs autres radios, c'est au tour de RTL de sortir une nouvelle version de son site web RTL.fr ! Après avoir utilisé un format que l'on peut qualifier de ressemblant à un simple blog, la station a enfin un site à sa dimension avec plus de contenus, plus de photos, plus de vidéos et surtout une navigation bien plus aisée.


Dans un style plus dépouillé et moins agressif (moindre utilisation du rouge), l'accueil du nouveau site RTL laisse la place à l'actualité chaude avec les dossiers de la rédaction et les bandes sonores correspondantes. Ce format magazine possède également un slideshow avec la mise en avant des évènements RTL en haut de page alors que la Une est segmentée selon l'importance de l'actualité : infos chaudes, actu flash de l'AFP et reste de l'actualité avec notamment un bel encart dédié aux blogs des émissions de RTL.

Outre le traditionnel player web et les encarts météo et horoscope (radio populaire oblige), la Une propose divers services aux consommateurs, bien mis en avant, comme la grille de la station et les rubriques emplois, immobiliers et conso.

RTL a également fait un effort sur l'illustration de ses articles avec de nombreuses photos, des extraits sonores ou des vidéos, rendant le tout bien plus agréable à lire. La communauté RTL n'est pas en reste avec la mise en avant des commentaires et des témoignages, ainsi que le partage des informations sur les divers réseaux sociaux. L'organisation de la rubrique podcast a été également améliorée pour le confort des internautes même si on pouvait espérer une visibilité plus importante.

Enfin, notez que le système de filtrage est très performant et intéressant pour accéder plus facilement au contenu souhaité. Après l'avoir testé sur la rubrique sport, il est bien plus pratique qu'un menu traditionnel où il est parfois très compliqué de cliquer.

 

Article sponsorisé

Partage propulsé par Wikio


Chuchoté dans Internet | Leave a comment
5 idées pour devenir un gangster influenceur

Quand j’ai reçu deux mails de personnes me demandant comment faire pour devenir un blogueur influent, j’ai d’abord ri, et franchement, à gorge déployée, puis j’ai réfléchi à ce que j’ai vu de mes propres yeux depuis que je me suis lancé dans cette activité. Cela m’a donné l’idée d’un top 5, basé sur de la « true story », et franchement, ça fait peur 😉

#1Lance toi dans l’interview de blogueurs chevronnés. Les retombées sont multiples. Le blogueur, flatté, mettra une note sur son propre blog pour dire qu’il a été interviewé, donc avec un peu de chances, tu récupéreras des visiteurs de la communauté du-dit blogueur. Deuxièmement, ce lien, c’est trop bien pour ta progression dans le classement Wikio ! Surtout n’espère pas devenir célèbre dès ta première interview, non, persévère et fais toi un calendrier avec un rythme d’un entretien par semaine. Ca sera ton rendez-vous incontournable.
Pour les questions, ne te casse pas la tête, fais comme tout le monde : « Quels sont tes services web préférés? », « Comment blogues-tu? », « Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui veut ouvrir un blog », « Comment t’es venue cette passion? », …
Conseil perso : les indéboulonnables du top 20 wikio seront certainement réticents. Fais des recherches sur qui a déjà accepté ce type d’interview et regarde ceux qui affichent la plus belle progression au classement : ce sont les stars de demain. Et tu pourras dire : je les ai interviewées en premier !

#2Attaque toi à un blogueur. Rajoute « professionnel » et tu as un combo du tonnerre. Comme pour les interviews, le blogueur en parlera sur son blog et les polémiques attirent l’oeil. Mais attention, ne l’attaque pas pour une raison légitime, grand dieu non. La recette c’est de la mauvaise foi et de la jalousie. La courbe de ton Google Analytics passera le cap des trois « 000 » et ton article fera le tour des blogs et de twitter. Succès assuré.
Conseil perso : attaque toi à la cible Eric Dupin. De toute façon il doit répondre une fois par semaine à des attaques, ça fait partie de son job et sa communauté est très très grosse. Ton blog parle de DVD ou d’appareils photos? Pas grave, certains l’ont fait avant toi. Pas de scrupules dans la blogobulle !

#3Invente toi une vie. Dire que tu as commencé ton blog en juin 2008 ça craint. Les vieux de la vieille vont te regarder de haut en pensant « pff petit merdeux, moi j’ai commencé en 2004 alors que personne ne savait ce qu’était un blog« . Du coup tu as le moral dans les chaussettes, tu déprimes, tu n’as plus envie de bloguer car tu ne feras jamais partie de l’élite, et tu es à deux doigts de te pendre. Non, ne fais pas cette erreur ! Invente toi une vie ! Déclare que tu avais un premier blog sur une plateforme gratuite type over-blog, skyblog, blogspirit (car oui, avec une url en .com, cela serait facile de voir depuis quand il existe, à qui il a appartenu…) mais que tu l’as supprimé. Tu avais envie de recommencer à zéro en ce beau mois de Juin 2008.
Conseil perso : plus c’est gros plus ça passe. 2004 tu trouves ça trop récent? Tu n’as qu’à dire que tu as commencé en 2002. Plus c’est vieux plus ça parait sérieux. J’aime d’ailleurs le slogan de Beta&Cie, très bien pensé : « sur internet depuis 1812 (environ) » !

#4Rajoute « en exclu » à chaque article. Le mot exclusivité fait friser la moustache de n’importe quel journaliste. Les blogueurs idem. Rajouter « en exclu » ça montre ton importance : « cette marque a voulu que je sois le premier à parler de telle chose« , « j’ai déniché moi-même cette super info avant tout le monde grâce à ma veille supersonique et mon gros Netvibes » ! Tu es donc devenu un mec super influent. Et les marques joueront le jeu en communiquant vers toi après avoir vu tout un tas « d’exclu » et alimenteront ton gros mensonge.
Conseil perso : même si ce n’est pas le cas, rajoute le préfixe et anti-date ton article. C’est le doux rêve de la machine à remonter le temps qui s’offre à toi.

#5Gonfle ton trafic. Eh ouais, les PV, VU, PAP et autres mots de deux-trois lettres sont le nerf de la guerre. Deux possibilités s’offrent à toi pour gonfler ton trafic. Soit tu mens délibérément en rajoutant un ou deux zéros sur les plateformes des agences de com’ ou lors des discussions que tu peux avoir avec des Community Manager, ou bien, tu gonfles ton trafic en ajoutant des liens de ton blog sur des sites à fort trafic. Et vu que ce qui marche le mieux sur le net, c’est le cul, bah ajoute plein de backlink de ton blog sur des sites de cul que tu peux construire facilement.
Conseil perso : ne donne pas un accès aux stats de ton blog car on va vite voir la provenance des visiteurs. Monte sur tes grands chevaux quand on te demande tes stats, réponds que c’est personnel et que s’ils n’ont pas confiance en toi, ce n’est pas la peine. Présente leur tes autres stats : autorité technorati, feedburner (là aussi tu peux le gonfler), classement wikio, etc etc…

Sinon tu peux aussi remplacer blog par twitter et cela peut marcher en remplaçant « gonfler son trafic » par « gonfler son nombre de followers » et d’ailleurs ça buzze ce matin sur Twitter ! En effet, avec Twittercounter, on s’aperçoit vite de ceux qui passent 24h à follower des personnes ; personnes qui reçoivent une notification et décident donc de suivre cet utilisateur. Sauf que ce dernier annulera son action quelques secondes plus tard. Cela permet de gonfler le nombre de personnes qui vous suit. Waaa les mecs vous déchirez 🙂

Vous avez d’autres idées pour devenir un gangster, ou faire croire que vous en êtes un?


Chuchoté dans Internet | 7 commentaires
Les politiques et les marques sur Twitter

On entend beaucoup parler de Twitter.com en ce moment, cet outil de micro-blogging dont la notoriété commence à sortir de la sphère des geeks et blogueurs. Ainsi, Libération faisait sa Une hier avec Twitter dont les politiques commencent à s’intéresser de près : outil de proximité, outil de réactivité, outil de communauté, les mots sont lâchés ! Alors qu’aux U.S.A, Barack Obama cartonne sur Twitter (plus de 50000 personnes le suivent), le phénomène n’en est qu’à ses balbutiements en France. L’article de Libération explique le point de vue de Benoit Hamon (PS) et Philippe Juvin (UMP) sur cet outil qu’ils ont été les premiers à adopter.

Pour les politiques, souvent en déplacements, twitter à l’avantage de pouvoir être mis à jour à partir d’un simple téléphone (via sms ou 3G), chose que permet le blog, avec plus de complexité. Et puis le but de Twitter n’est pas d’expliquer son programme politique, non, il permet de faire ressentir certaines choses à un instant t, de tenir au courant ses adhérents sur son agenda et d’écrire des messages spontanés, sous forme de messages limités à 140 caractères.

Les politiques ne sont d’ailleurs pas les seuls « non technophiles » à utiliser ce service, puisque les entreprises s’y mettent également. Trouvée chez mon blog média favori, kullin.net, une liste d’entreprises ayant un compte twitter, classées par secteur d’activité. Twitter n’a pas le monopole puisque les journaux suédois utilisent plutôt Jaiku.

Le micro-blogging c’est simple, rapide, instantané avec un coût de mise en place de zéro euro, un argument qui semble séduire les professionnels, et ce n’est que le début…

Twitter politiques
Bientôt dans les couloirs de l’assemblée?

Il serait intéressant d’avoir une liste franco-française d’entreprises/professionnels, utilisant un service de micro-blogging, qui s’y lance? 😉

Et pendant ce temps là, Twitter lance sa publicité en vidéo, une publicité où des utilisateurs expliquent comment ils utilisent ce service :


Chuchoté dans Internet | Leave a comment