Conférence Buzz The Brand

Connaissez-vous Buzz the Brand? Bon pour toutes les personnes qui bossent de la com/marketing la réponse devrait être positive. Pour les autres, j’explique rapidement et on ne m’interrompt pas ! Buzz the Brand est une conférence sur le marketing viral, le buzz, les communautés, le marketing mobile… En clair c’est la conférence référence en France (pas mal l’enchaînement hein ;)) Et le champion marketing toutes catégories, Gregory Pouy, a décidé d’inviter quelques blogueurs. Et vous savez quoi? J’en fais partie : youpi 🙂 En échange, Greg nous a demandé de répondre à cinq questions, bien évidemment en rapport avec Buzz the Brand.

Buzz the Brand Roycod


1. En quoi une communauté peut elle renforcer une marque ?

Je vois plusieurs points :
– Déjà ceux qui la composent sont des experts de la marque. Ils consomment et s’y intéressent grandement. Par ailleurs, ils sont d’excellentes sources d’informations pour des futurs clients qui fouinent à la recherche du moindre argument – peut-être moins commercial mais plus factuel – qui peut faire pencher la balance en faveur de cette marque. Les évangélisateurs font votre boulot.
– Car ceux qui composent cette communauté peuvent soumettre d’excellentes idées auxquelles la marque n’aurait pas forcément pensé ou qui pourrait hésiter à la mettre en place, en se demandant quel serait l’accueil réservé.
– Car la marque montre son ouverture d’esprit : accepter de se faire critiquer sur la place publique c’est transparent, et ça plait. Par contre, il faut faire très attention car la marque s’expose. Les consommateurs attendront des réponses. S’il n’y en a pas, cela peut vite tourner au défouloir.
– Et bonus non négligeable, ça permet d’alléger le SAV et vos VRP 😀

2. Le marketing viral nouvel eldorado ?

Je vais commencer par une remarque : les médias existaient avant Internet. Internet existait avant le web 2.0. Le bouche à oreille existait avant le web 2.0. On n’a pas attendu le web 2.0 pour oser et être créatif.
Maintenant la multiplication des techniques et des supports de diffusion offre un panel plus large aux marques pour communiquer. Il faut savoir les utiliser à bon escient et s’entourer d’experts avant de se lancer dans n’importe quelle création virale. Il ne s’agit pas de mettre en place un dispositif à reculons, juste parce que c’est hype. Une campagne virale n’est pas synonyme de campagne réussie. Il faut définir les besoins et les objectifs et voir si le viral peut y répondre. Tout le monde rêve d’être le nouveau Budweiser et ses Wassup mais ce n’est pas le cas à chaque fois, loin de là.
Je me risque à une généralisation, c’est pas bien mais tant pis. Globalement j’observe qu’une très grosse marque n’a pas forcément besoin de passer par la case « viral » si ce n’est pour faire branché. Par contre, pour des marques inconnues cela peut être un levier extraordinaire. Regardez mymajorcompany et sa vidéo avec Goldman.

3. Pourriez-vous donner 3 conseils pour bien utiliser les nouveaux outils du marketing alternatif ?

– cré-a-ti-vi-té : ça peut paraître simple mais combien a t-on vu de concepts pompés, repompés, re-repompés et épuisés jusqu’à la moelle? L’effet de surprise n’y est plus ! Il faut surprendre le consommateur, il faut qu’après avoir vu votre dispositif il se dise « ah ouais quand même », il faut que ça le marque.
– glo-ba-li-té : il faut utiliser les nouveaux outils du marketing alternatif dans un dispositif global. Ils ne suffisent pas. Il faut une grande retombée. Web+Print+TV par exemple. Si vous faites du street, n’oubliez pas de placarder l’adresse du site événementiel par exemple. Il faut être large et surtout partout.
– im-pli-ca-tion : ce n’est pas parce que c’est sur le web que c’est moins important qu’une pub en prime avant la Star’ac. Les experts sont là pour vous accompagner mais il serait dangereux de ne pas vous impliquer dans le processus.

4. En qualité de blogueurs qu’attendez vous d’une marque qui souhaite vous approcher ?

Qu’elle connaisse mon prénom et qu’elle ne fasse pas de faute en l’écrivant déjà ça serait pas mal, ce qui arrive dans 50% des cas si ce n’est plus. Alors si en plus elle sait de quoi mon blog parle et qu’elle montre un minimum d’entrain et d’intérêt alors là c’est champagne. Disons que si une marque vient dans un objectif de filer l’info au plus de blogueurs possible et entre donc dans un processus d’industrialisation de la relation blogueurs/marques, alors on ne va pas s’entendre. Pour ce qui est de la thématique, vu que je parle à peu près de tout, il n’y a pas vraiment de dangers de ce côté là…

5. Pourquoi (les annonceurs doivent-ils) participer aux conférences Buzzthebrand ?

Euh, vous êtes allés sur le site Buzz the Brand? Nan sérieusement ! Vous avez listé les intervenants? Mais si la liste des liens dans la sidebar… Ah vous y êtes. Ces noms vous disent quelque chose? Ok ! Comme expliqué plus haut, il faut savoir s’entourer d’experts et je pense que cette conf’ est un bon début. Savoir ce qu’il faut faire et ne pas faire, comment le faire, pourquoi le faire, avec qui le faire, avec quels moyens… autant de questions que vous vous ne poserez certainement plus le 24 octobre au soir 😉


Si vous avez aimé, n'hésitez pas à le dire
Roycod est un blog sur la publicité et les campagnes de communication
Commentaires

1. Le 10 octobre 2008 à 12 h 27 min, par Antoine

Au plaisir de te retrouver aux conférences BuzzTheBrand Roycod !

La BuzzTeam y sera aussi.

2. Le 10 octobre 2008 à 13 h 28 min, par Eric

OK quand Greg te demande un truc, tu le fais bien. Bon papier, je vais pouvoir copier coller si on me pose des questions 😉

3. Le 12 octobre 2008 à 0 h 04 min, par ronan / Business Garden

Super le programme de cet événement !
Profites en bien 🙂
Tu nous feras un compte rendu détaillé de chaque journée j’espère 🙂

Laisser un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.