Ikea : Warte bis September

Une nouvelle opération très sympa d’Ikea qui, pour annoncer la sortie de son catalogue 2008 en Allemagne, a lancé un site événementiel : Warte bis September (attendre jusqu’à septembre). Le concept est très simple et se rapproche de Big Brother ou de Loft Story pour nous français : un homme est filmé dans son appartement en train d’attendre la sortie du fameux catalogue. Nils, jeune allemand, ne fait pas qu’attendre le cul posé dans le canapé, il reçoit des amis, joue aux jeux vidéos, lit des livres et intéragit également avec les internautes. En effet sur le site Ikea vous pouvez laisser des messages à Nils, lui demander de faire certaines choses… et puis vous pouvez toujours le suivre sur son Twitter ou le contacter par mail et sur son téléphone fixe (+49 40 22 61 11 61) ! ! ! Vous pouvez également voter sur des sondages que laisse Nils sur le site (comment m’habiller ce soir…).

Ikea website Warte bis september

Autant je ne suis pas fan du voyeurisme ambiant autant j’aime beaucoup le fait que l’on puisse lui parler, que les moyens de le contacter soient nombreux et divers et que l’on puisse afficher sur son blog le live de Nils (voir dans la suite).


Si vous avez aimé, n'hésitez pas à le dire
Roycod est un blog sur la publicité et les campagnes de communication
Commentaires

1. Le 24 août 2008 à 18 h 08 min, par Jean

Pareil que toi, je ne suis pas fan du voyeurisme de l’opération, mais l’execution technique + les possibilités d’interaction sont sympa (tellement simple l’idée du téléphone que personne n’y avait pensé)

2. Le 26 août 2008 à 14 h 09 min, par Michael Boamah

En ce moment, le type est en train de jouer au badminton avec un pote

3. Le 1 septembre 2008 à 11 h 32 min, par Europale As Media

Personnellement, je trouve ca tip top

4. Le 3 septembre 2008 à 11 h 22 min, par yoda

Le concept est extrêmement innovant.

yoda
http://www.ubest1.com

Laisser un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.