Billet très personnel

On dit parfois qu’un blog est son espace d’expression et qu’on peut parler de tout ce qu’on veut mais étant axé sur le monde de la publicité et du marketing je m’y refusais assez systématiquement. Sauf qu’un blog est aussi parfois un moyen d’extérioriser certaines choses et qu’on peut avoir des conseils de beaucoup de personnes. Donc aujourd’hui un billet très personnel, j’ai pas mal réfléchi avant de l’écrire ou non, j’ai effacé, gribouillé et recommencé avant de me dire que j’avais besoin de vos conseils

L’avertissement passé, vous saurez avant ce qu’il en est…

[EDIT] A enfin répondu aux commentaires après un week-end au frais 😉

Cet article est donc dédié ma vie, oui ma vie. Plus précisemment ma vie professionnelle qui va prendre un nouveau tournant puisque j’ai décidé d’arrêter l’aventure de l’agence que j’ai co-créée en 2007, Witamin, à Dijon, pour de multiples raisons parmis lesquelles la frustration que cela provoquait de passer 20% de son temps à faire de l’administratif, la frustration d’un milieu qui peut vous en faire voir de toutes les couleurs, le poids des responsabilités à 22 ans que je n’étais sûrement pas prêt à porter, le fait de vivre en vase clos 24/24 avec son associé qui peut peser et d’autres…

Comme vous pouvez le voir, cela me rapportait plus des soucis que des grandes joies (même s’il y en a eu, tout n’a pas été noir encore heureux). Ne se le cachons pas, c’est un échec car au final, je n’ai pas réussi à faire ce que je souhaitais de cette agence. On dit aussi qu’on apprend beaucoup de ses échecs, c’est mon premier et j’en retire de nombreuses choses en effet.
Toujours est-il que la procédure va être lancée le 1er juillet avec le comptable et qu’il faut avouer que c’est assez angoissant. Quand vous mettez autant d’énergie dans quelque chose et qu’au final cela ne vous rend pas ce que vous pensiez avoir au départ, ce n’est pas forcément facile. Maintenant il est évident qu’il vaut mieux arrêter à temps avant de « péter un câble » et continuer dans la frustration pendant de longs mois…

Maintenant la question de mon avenir se pose et si j’avoue que si la décision d’arrêter mon activité actuelle, une décision mûrement réfléchie, a été finalement assez rapide à prendre (rapide ne veut pas dire en un jour), celle concernant mon avenir est bien plus compliquée. Enfin disons que je m’interroge beaucoup sur la suite à donner…

Et là j’ai deux options devant moi :
option 1 : aller me planquer un an au vert, dans le Sud, ne pas rien faire mais être assistant-éducation pendant un an dans un collège, créer un club informatique dédié aux usages du Web pour les djeun’s, me consacrer à mes blogs et les pousser à fond, être logé, nourri, blanchi et mettre de l’argent de côté, avant de chercher un job en 2009 sur Paris.
option 2 : chercher directement un job à Paris (dans mon esprit) et remettre le couvert directement, trouver quelque chose qui va me motiver et m’enlever toute la frustration de ces derniers mois.

J’avoue que les deux sont tentant, entre une mise au vert et travailler dans une équipe dynamique avec des projets sympas, le choix n’est pas facile, surtout dans cette période où je doute quelque peu. Après avoir fait un sondage rapide d’amis et famille, j’ai un peu des deux donc ça n’aide pas forcément… On me dit notamment que l’option 1 pourrait m’éloigner de Paris et que ça serait moins facile à défendre sur un CV, qu’en pensez-vous?

Se pose aussi la question du job que je pourrais convoiter n’est-ce-pas? Pour vous répondre sincèrement il y a quand même beaucoup beaucoup de choses qui me tentent, des « branches » diverses mais complémentaires, des « nouveaux métiers » tels que « community manager », « rédacteur de contenu web (blogs corpo, évènementiel, sites web) », évangéliste mais aussi des jobs que l’on peut qualifier de plus classiques car existant depuis plus longtemps comme intégrateur xhtml/css, chef de projet, travailler avec les blogueurs…

Comme vous le voyez, des envies il y en a, je ne suis pas du genre à ne rien faire ou à laisser couler trop de temps entre deux choses, même s’il me faudra digérer et qu’avec toutes les tracasseries que ce changement impose (papiers, déménagement, multiples choses à changer) cela ne sera pas simple.
Voilà je crois que j’ai fait le tour, mine de rien, c’est pas mal aussi de se « défouler » sur son blog et ce que j’attends de vous, chers lecteurs, et si vous le voulez bien, ce sont des conseils qui pourraient faire avancer ma réflexion. Je sais que certains ont vécu le même genre de choses, un changement de métier stratégique par exemple donc j’imagine que vous avez des conseils 😉


Si vous avez aimé, n'hésitez pas à le dire
Roycod est un blog sur la publicité et les campagnes de communication
Commentaires

1. Le 24 juin 2008 à 18 h 57 min, par *Jul!e

Viens à Paris, t’as toute la vie pour te mettre au vert, c’est maintenant que ça se passe !!

2. Le 24 juin 2008 à 19 h 03 min, par 1-minute

Le choix n’est jamais facile, les conseilleurs n’étant pas les payeurs… C’est avant tout à toi de voir si tu te sens l’âme de te jeter dans le bouillon parisien sans faire de pause… Sinon, si tu fais un pause dans le Sud/Est, on pourra se voir 😉
Bonne continuation à toi en tout cas ! Et que la force du blogeur reste avec toi !

3. Le 24 juin 2008 à 19 h 26 min, par pangloss

C’est toi qui va decider, dur de te donner des conseils. Je dirai que l’idée, c’est de faire un point avec toi même, voir si tu as la motivation pour repartir direct.
Perso (je m’y essaye quand même, donc…^^), je pense qu’un petit break d’un an est plutot une bonne chose. Ca te permettra de prendre du recul, de digérer ton exeprience et de pouvoir la revendre mieux dans un an. Ca te laissera aussi le temps de voir exactement ce que tu veux faire. Enfin, avantage non négligeable, tu auras le soleil pour te ressourcer. Avant peut etre cinq ou six ans sur Paris, ca me parait pas mal (ca fait bouger, se remettre en question, c’est bon pour l’experience).
Je ferai ça. Maintenant, c’est a toi de voir. Mais ça va gérer!

4. Le 24 juin 2008 à 19 h 35 min, par Sopalin

un conseil, fonce vers le sud.

5. Le 24 juin 2008 à 19 h 37 min, par Oncle Tom

C’est une vaste question et la réponse ne soit surtout pas venir de ces commentaires mais bel et bien de toi.

Tes 2 choix de vie sont tout à fait opposés et ils conditionneront ton évolution dans la vie : tu veux te mettre au vert, le retour à la réalité sera d’autant plus dur. Surtout si tu veux retravailler dans le Web après.

En revanche ce qui m’étonne c’est la question que tu te poses, que faire : quand on arrête une société, qu’on a monté à force de travail et de sueur, ça fait limite immature.

6. Le 24 juin 2008 à 20 h 14 min, par Olivier

Go Paris!
Les fonctionnaires, ça craint 😉

7. Le 24 juin 2008 à 20 h 16 min, par L-tz

Effectivement, toi seul peut répondre à cette question. Tout ce que je peux te dire, c’est ce que je ferai à ta place. Moi, j’irai dans le sud, je profiterai à fond de cette année en essayant d’en tirer un maximum de choses pour l’année suivante !

Le problème avec Paris, c’est que tu sais quand tu y arrives, mais rarement quand tu repars, ça met souvent plus de temps que prévu (je parle par expérience…)

Sans compter que l’expérience dans le Sud est tout de même liée aux activités que tu souhaites exercer, donc fonce !

(Mais t’as quand même le droit de venir boire un verre sur Paris 😉

8. Le 24 juin 2008 à 20 h 21 min, par leslie

Je ne dirai pas qu’il est immature de reprendre de zéro et de s’inquiéter, surtout lorsque la première expérience n’était pas la bonne… C’est comme une personne qu’on quitte après un certain temps de vie commune…Pas si facile d’avoir confiance à nouveau…On dit que les meilleurs entrepreneurs sont ceux qui on connu l’échec et je le crois car c’est à force d’expériences qu’on bâti sa vie, sa carrière… Je pense que tu dois le prendre positivement et continuer dans ta lancée car si tu te poses la question de savoir s’il vaut mieux être fonctionnaire et avoir une hierarchie après avoir testé l’indépendance c’est que finalement tu n’es peut-être pas fais pour ça…Tous les métiers ont leurs inconvénients. Après il faut faire le choix entre consacrer 20 % de son temps à l’administratif ou bien demander à l’administration l’autorisation de faire des photocopies pour ses élèves; ou bien choisir entre les responsabilités parfois pesantes et risquées d’une société et la sécurité d’un emploi qui permettrait de consacrer plus de temps à ses plaisirs ou à sa famille…Après il faut que tu ailles vers ce qui t’excite, surtout si tu as le choix ! La région n’est qu’un détail ou une excuse…?! Rien ne t’empêche de faire en sorte que ce que tu crées fonctionne ailleurs, surtout avec internet. Le principal est d’avoir la niak ! Allez, prends une feuille, trace un trait au milieu et à gauche écris les pour et à droite les contre, puis fais le bilan… Tu verras ça coulera de source !

9. Le 24 juin 2008 à 20 h 49 min, par john

Quoi que tu fasses, bon courage et vas-y à fond ! 🙂

10. Le 24 juin 2008 à 21 h 02 min, par damiendb

Viens sur Paris, car en effet, c’est maintenant que cela bouge! 😉
++

11. Le 24 juin 2008 à 21 h 38 min, par Jean

J’y vais de mon petit avis.
Je pense que si tu descends dans le sud, il n’y a aucune raison pour que ça te coupe dans ta carrière. Surtout si tu continues à t’investir dans un blog lié à ton futur métier.
Le risque à mon avis si tu pars direct à Paris c’est que tu retrouves une nouvelle forme de stress qui va t’empêcher de prendre le temps qui est nécessaire pour faire un bilan complet pour analyser ce que tu as fait et te projeter dans le futur.

12. Le 24 juin 2008 à 23 h 32 min, par Mox Folder

Puisse ton échec te faire avancer.

Sinon je te conseille vivement l’option 1 qui peut s’avérer très enrichissant à tout point de vue. A 22 ans tu as encore des années devant toi avant de t’enfermer à Paris dans un job-à-la-con. Ne pas choisir l’option 1 c’est quelque chose que tu pourrais regretter à cours et moyen terme… d’autant plus si, à paris, tes attentes ne sont pas comblées. Fuck le strass, les paillettes et les petits fours, privilégie l’humain et n’écoute pas ceux qui te disent que c’est maintenant que ça se passe… c’est tout le temps que ça se passe. En quoi une année 1 année, 2 ou même 5 t’éloignerait de Paris ? C’est des conneries tout ça ! Ce que tu vas faire là, c’est une occasion unique d’acquérir une expérience qui ne peut t’être que bénéfique. Mais ne crois pas que ce sera plus facile pour autant, tu vas avoir un certain confort, ne t’enfermes surtout pas dedans et garde ton objectif parisien pour dans un 1 ans, 2 ans, peut-être plus, peut-être moins et peut-être que tu auras changer d’avis d’ici là, peu importe. Profite de cette expérience à fond.

13. Le 24 juin 2008 à 23 h 53 min, par KT21

Zut alors, ça me fait tout drôle d’apprendre ça comme ça, en lisant ton blog… TJe n’avais rien vu venir !
a décision est irrévocable ?

14. Le 25 juin 2008 à 4 h 30 min, par JPC

– premièrement : tu as réalisé une expérience qui te tenait à coeur et à 21 ans il a fallu beaucoup de courage, donc bravo!
– deuxièmement : fais ce que tu as envie de faire, réalise tes rêves!

15. Le 25 juin 2008 à 6 h 15 min, par Gonzague

impossible de choisir pour toi mais comme le dit JPC , à ton âge c’est déjà un parcours sympa 🙂

16. Le 25 juin 2008 à 8 h 00 min, par ZigZag

Hello Johann,
C’est domage pour witamin, ça dois être difficile de se dire qu’il faut arrêter.
Pour ta décision Paris / Sud, je ne pense pas que l’on puisse t’éclairer objectivement (les parisiens te dirons qu’il y a pleins de trucs à faire, ceux du sud te dirons de venir au soleil)… Il faudrait avoir l’avis de quelqu’un qui a eut l’expérience de faire un break d’un an avant de reprendre un travail dans le web.
En tout cas, pour avoir passé 4 entretiens la semaine passée (pour 5 lettres de motiv’ c’est pas mal), je peux te dire qu’il y a des jobs sympas et que tu peux trouver très vite (une semaine et demie pour moi). Lors des entretiens, j’ai trouvé que les recruteurs étaient assez porté sur les activités extra professionnelles des futurs collaborateurs et je pense donc que si tu décides de faire un break d’un an (en restant actif dans le web bien sûr) tu pourras expliquer ta situation et elle peut plaire…
C’est vrai aussi que déménager sans arrêt c’est fatiguant (découvrir une nouvelle ville, un nouveau mode de vie très différent par rapport à Dijon), mais je crois que c’est quand même plus simple quand on est jeune.
J’espère que tu ne regretteras pas ta décision (les deux on leurs avantages et inconvénients).
Bon courage à toi.

17. Le 25 juin 2008 à 8 h 01 min, par glenn

Il y a 6 ans je me suis lancé comme toi. Comme toi ca a été dur, comme toi j’ai failli renoncer. Mais il faut du temps pour que les choses se fassent à notre idée. J’ai pris de mauvaises décisions, opter pour les choix les pires, parfois les deux en même temps.
Ce que j’en pense, c’est que un an au vert, à mettre de l’argent de côté tout en inondant de ton énergie ET ton blog ET tes djeuns, ce n’est pas trop pour définir un projet PARISIEN, préparer ton arrivée, ton aventure, ta conquête de la capitale.
En tout cas, si tu voulais t’installer en bretagne, je me ferais un plaisir de monter quelques projets avec toi !
Courage !

18. Le 25 juin 2008 à 8 h 22 min, par laure

J’avais pris la température sur twitter mais je ne pensais pas que ta décision était déjà prise… Quelque soit ta décision, j’espère que nous resterons en contact.
Je te conseille de faire un break. Tourner la page d’une aventure comme witamin et apprendre de cette expérience va prendre du temps à mon avis. Prends le temps de te retrouver et de préparer ton retour dans le monde des travailleurs du web… Paris ou un autre ville, peu importe, pourvu que tu fasse une pause de tout ça..
Si le cœur te dis de prendre un verre le temps que tu es encore sur Dijon, je suis partante et j’en serais ravie !
Viens-tu toujours jeudi à ma table ronde ?

19. Le 25 juin 2008 à 9 h 42 min, par David

Je vais apporter ma petite contribution à ce billet.
Effectivement comme le dit Mathieu, à part une personne qui a eu cette expérience il est difficile pour nous de te conseiller de faire telle ou telle chose.
A 21 ans avoir été gérant d’une société, c’est déjà un beau parcours. D’après ce que j’ai compris à la lecture de ce billet et lors de notre petite discussion l’autre jour, la fermeture de witamin est due à un stress permanent, à des contraintes trop nombreuses, à des responsabilités trop importantes que tu n’imaginais pas comme telles, à un temps libre et personnel en constance diminution et une sensation de ne vivre que pour ta société et de ne plus profiter… Penses-tu être prêt a reprendre directement le boulot et en plus à Paris réputée vile très stressante sans t’être reposé, sans avoir fait un break ?

Après tout, du boulot à Paris dans le milieu du web il y en aura toujours dans 9 mois. Se prendre un an à se reposer (tout en continuant de bosser) et en plus (car je te connais pas mal maintenant) j’imagine que tu pourras réaliser de nombreux projets / ateliers /… autour du multimédia.
Cela peut être une expérience enrichissante et qui pourra valoriser ton CV.

Il faut prendre le temps de tirer les conséquences de ton aventure witamin, de voir ce qui n’a pas marché, pourquoi, comment améliorer. Ces conséquences pourront t’aider dans ta vie future.

Enfin je dis ça je dis rien 😉

20. Le 25 juin 2008 à 9 h 57 min, par rooroo

De mon avis personnel, la qualité de vie doit être la motivation première et aller à Paris serait à mes yeux la dernière solution envisageable (et pourtant, ça fait 6 mois que je cherche un nouveau taf à D’jon et j’ai toujours rien sous le coude).
Mais quelque soit ta décision, je pense que tu as toutes les qualités pour retrouver un bon poste rapidement.
PS : J’ai essayé les T-shirt, ils sont extras pour nettoyer mes vitres !

21. Le 25 juin 2008 à 12 h 21 min, par Oncle Tom

@leslie, @roycod : reprendre à zéro n’est pas immature.

Ce qui me donne cette sensation c’est la réflexion suivante. Entre monter sa boîte et rejoindre une société, il y a tout un monde. Monter sa société demande de la réflexion et à mon sens ça nous "grandit".
Ce qui me paraît immature c’est qu’après une telle aventure, la réflexion soit finalement basique entre : prendre des vacances au vert et poursuivre l’aventure du Web mais en rejoignant une autre boîte.

J’ai l’impression que tu n’as pas l’air de réaliser les impacts d’une telle décision : on ne vit qu’une fois et monter à Paris à 22 ans et à 30 ans c’est pas pareil.
Tu justifies comment de vouloir bosser dans le Web après avoir monté une société, puis fermé puis passé éducateur ? Ça te donne pas beaucoup d’avantages.

Menfin c’est que mon avis.

22. Le 25 juin 2008 à 14 h 01 min, par Arnaud

La conjoncture est optimiste sur les métiers que tu recherches. De plus c’est à Paris que se concentre la majorité de ces offres.
Donc pour moi il faut que tu te montres sur Paris et que tu étoffes pendant quelques temps ton carnet d’adresses pour relancer un nouveau projet perso. Voila, c’est mon avis.
Bon courage et n’hésites pas si je peux t’aider.

23. Le 25 juin 2008 à 16 h 14 min, par Che Guerilla

Aller dans le Sud pour un an c’est se donner l’illusion que l’on va rebondir alors que l’on risque de repousser toujours à plus tard le grand daut.
Donc mon conseil est de venir à Paris mais tout en étant prêt à galérer sévèrement. Je pense que tu devrais commencer par un stage (tu peux trouver des écoles bidons qui te déliveront des conventions) et une fois sur place en agence de com, ben ce sera au fil de tes rencontres que tu pourras vraiment te décider sur un profil qui te correspond.
Mais avant tout choisis bien la boîte dans laquelle tu veux bosser après la fonction a moins d’importance je pense.
voila, c’était cadeau

24. Le 25 juin 2008 à 16 h 47 min, par Roland

Viens chez BuzzP 😉

25. Le 26 juin 2008 à 12 h 17 min, par roycod

Merci pour tous vos conseils éclairés, ma réflexion prend forme, j’essaie de répondre à tout le monde d’ici à demain soir 😉

26. Le 26 juin 2008 à 12 h 19 min, par rakami

"C’est maintenant que ça se passe", oui, depuis 10 ans et encore pour un bout de temps ! Franchement t’es jeune, déjà une bonne expérience, prends du temps pour toi, consacre-toi à tes projets. Avec ce que tu as vécu et tes projets (blogs notamment), il y a quand même peu de chances pour que tu soies complètement déconnecté !

27. Le 26 juin 2008 à 14 h 05 min, par jotbou

Pas facile ce que tu nous demande là comme exercice de style !

Que te répondre ? Te connaissant un peu (quand même) je te vois mal un an les doigts de pied en éventail ou en léger boulot…

Paris ou ailleurs, peu d’importance, en tous cas je ne te vois pas descendre bien longtemps de cheval boy ! Tu vas repartir dans cet univers en perpétuel mutation mais avec de nouveaux objectifs qui te feront oublier "l’échec" de Witamin. ^^

28. Le 27 juin 2008 à 13 h 33 min, par Proxilog

Prends du recul (genre un mois de vacances) pour murir ta réflexion.

Une fois ta décision prise, fonce et ne regarde pas derrière !!

Conseil d’entrepreneur 😉

29. Le 28 juin 2008 à 6 h 32 min, par Seb

Tu as des voyants qui clignotent, tu fais le point et tu modifie ton cap ?
J’ai lu plusieurs fois le mot ‘échec’ dans la discussion, et, rapporté à ma propre expérience de changement de cap professionnel, je trouve exagéré de parler d’échec quand on a pris une initiative.

Cette vision de l’échec se rapporte à la peur au ventre des paralytiques de l’initiative au moment de prendre la barre.

Un type très connu était parti pour découvrir les Indes, et au final, il a découvert l’Amérique, (nous dit-on).

Bon WE

30. Le 28 juin 2008 à 18 h 38 min, par Nael

Hello Johann,

Tout pareil que Proxilog. Perso, après mes études, je suis parti bossé dans le Sud: j’ai pas tenu 4 mois -> le soleil, tu t’y fais vite, et ça ne te suffit plus au bout d’un moment. T’es un entrepreneur, t’as besoin 1/de passer un peu de temps (1 mois, 2 mois, 3 mois) dans le Sud pour te rendre compte que tu n’es pas fait pour une vie tranquille au soleil (pas tout de suite, en tout cas) 2/repartir dans un truc ambitieux qui te tient aux tri***

Pars faire un break, je pense que tu vas vite t’ennuyer et revenir sur-motivé 😉
C’est malheureux à dire, mais en France, c’est souvent à Paris que ça se passe, en tout cas dans notre secteur.

31. Le 29 juin 2008 à 14 h 53 min, par Grégory

Salut Johann,
Désolé pour ta boite, ce fut certainement une décision dure à prendre mais c’est fait. Et maintenant ? Tu ne te laisses que 2 options, c’est dur 😉
Est-ce que tu peux te mettre au vert pendant un an ? Moi personnellement, ma durée limite est de 15 jours … et toi ?
Pour le reste, Paris est une solution, mais puisque tu es encore jeune, tu devrais peut être en profiter pour aller plus loi non ? Je te branche avec mon amis en Suède ? Tu passes par des relations des blogueurs de Bourgogne pour tester le Canada et des USA ?
En tout cas bonne chance !

32. Le 29 juin 2008 à 17 h 54 min, par roycod

*Jul!e => Oui même si je suis aussi d’accord avec ceux qui expliquent que le web c’était il y a cinq ans, aujourd’hui et dans cinq ans 😉

1-minute => C’est aussi ce dont tu parles qui m’a fait envisager l’option 2 au moment de ma réflexion 😉

pangloss => Ouais j’imagine que ce n’est pas facile mais tous les conseils sont bons à prendre, rien que pour se faire une idée même si je vais prendre la décision finale 😉

Sopalin => Héhé on voit l’amoureux de Sud !

Oncle Tom => Si douter et se remettre en question est une preuve d’immaturité alors oui je suis immature 😉

Olivier => LOL

L-tz => Merci du conseil ! Je me rapproche de l’option 1 on pourra donc boire un verre prochainement 😉

leslie => Pas mal la comparaison à la relation amoureuse 😉 Oui c’est un échec et je dois bien sûr en tirer du positif ne t’inquiète pas là-dessus 😉 On m’a déjà conseillé de faire ce fameux tableau sur une feuille blanche c’est aussi comme ça que je fonctionne ! Visiblement il y a plus de positifs dans l’option 1 😉

John => Merci mec !

damiendb => Avis de professionnel 😉

Jean => C’est aussi ce que je me suis dit mais je me dis aussi qu’un an au vert c’est peut-être un peu long… un peu trop long…

Mox => Thanks ! Oui je sais que cela ne m’éloignerait pas trop de Paris car je reste très actif dans les blogs, après le truc c’est se demander si un an de mise au vert ce n’est pas trop…

KT21 => Je cache mon jeu 😉 Irrévocable oui 😉

Gonzague => Oui 22 ans c’est jeune, après c’est assez difficile de savoir quel est le bon choix aussi vite après une telle décision…

ZigZag => Oui j’ai déjà regardé et il y a effectivement des jobs très sympa. Le déménagement est gravant mais dans les deux options il existe 😛

Glenn => La Bretagne c’est un peu trop excentré malheureusement vu que tout, ou du moins beaucoup de choses se passent à Paris. Merci pour le retour d’expérience ! Sinon très très sympa magikstudio :))

Laure => On a eu l’occasion d’en discuter dans le train tout à l’heure. Et bien sûr que l’on restera en contact, il ne manquerait plus que ça 😉

David => Tu as bien compris une partie des motivations en effet ! Je suis capable de reprendre le boulot c’est certain, à Paris. Après une semaine de vacances ne fera pas de mal pour se vider l’esprit c’est clair ^_^

rooroo => Je disais cela aussi et je me suis aperçu que Paris avait du charme et des lieux bien sympas. Et puis, je suis jeune, et capable de faire des concessions (encore heureux :p) 😉 Ca me fait plaisir que tu aies suivi mon conseil 😛

Arnaud => Venir aux soirées de blogueurs tu veux dire? 🙂

Che Guerilla => Merci, c’est une piste à étudier 😉

Roland => Héhé 🙂

rakami => Projets persos ne sont pas légions désormais 😉 Et comme tu dis je ne suis que très rarement déconnecté totalement 😉

Proxilog => Oui le recul est nécessaire, ce week-end de trois jours au vert m’a déjà fait du bien. D’ailleurs je n’étais pas loin de ton agence 😉

Seb => Il faut appeler un chat un chat. C’est un échec mais comme dans tout échec il y a du positif à retirer 😉 Et sinon La Réunion ça se passe bien?

Nael => Surtout que le soleil n’est pas forcément ma tasse de thé à l’origine 😉 Oui c’est vrai que j’ai besoin de retrouver quelque chose de très excitant et sympa, je vais essayer de trouver cela 🙂

Grégory => Il n’y a pas à être désolé, that’s life 😉 Oui comme je l’ai dit dans d’autres commentaires, un an me semble long mine de rien 😉 Tu connais mon amour pour la Suède on dirait, ça peut m’intéresser, ça serait très très tentant 😉 Pour le Canada et les USA, pas possible, j’aime savoir où je mets les pieds mine de rien, après tout dépend des opportunités que j’aurais je pense.

33. Le 29 juin 2008 à 21 h 43 min, par Eric

J’arrive après la bataille puisque tu as déjà répondu à tout le monde !

Mais j’en profite tout de même pour quelques mots :

Comme tu l’as dit, bon courage pour surmonter la fin d’une aventure, ne le vois pas comme un échec mais comme une expérience enrichissante !

Sinon pour la destination, l’orientation, je te conseille également de prendre entre 1 et 3 mois de repos, histoire de réfléchir et de revenir sur-motivé. Et si c’est le cas, tu trouveras très facilement ta place à Paris, et ça sera l’occasion de se revoir 😉 !

Bonne fin de WE !

Laisser un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.