Stop 118 !

Suite à un article de Presse-citron sur le « gavage » des 118 XXX qui passent en boucle sur les chaînes de TV, la Radio et même sur le net, j’ai décidé de relayer cette info sur mon blog. Je fais partie de ces gens qui commencent à en avoir marre de corse stéréotypé, des deux blaireaux en « moule-boule » ou de la vieille en André Rieux… Voilà c’était le petit coup de gueule de la semaine 🙂


Si vous avez aimé, n'hésitez pas à le dire
Roycod est un blog sur la publicité et les campagnes de communication
Commentaires

1. Le 21 avril 2006 à 7 h 21 min, par JayZ

Ouf enfin un! Je suis dans la même situation, ça devient très lassant…

2. Le 1 mai 2006 à 0 h 02 min, par Jérôme

un petit article sur un 118 qui va en faire chi… plus d’un! LOL

L’opérateur téléphonique Iliad, dont la branche grand public n’est autre que le fournisseur d’accès Internet Free, vient de lancer à son tour son propre service de renseignements téléphoniques. Le 12 a en effet vécu, il ferme d’ailleurs ses portes aujourd’hui, et depuis plusieurs semaines déjà plusieurs opérateurs se livrent une bataille acharnées pour tenter d’imposer leurs services de renseignements respectifs. Free se lance donc dans l’aventure avec le 118 818 mais à l’inverse de nombre de ses concurrents Free se montre agressif avec un communiqué de presse on ne peut plus explicite :

« Depuis des années, les sociétés éditrices de services de renseignements téléphoniques se sont enrichies sur le dos des consommateurs. L’arrivée des numéros en 118 n’a fait qu’exacerber cette tendance (…) Certains acteurs n’hésitant pas à facturer une demande de renseignements à 1,70 euro sans compter le prix de mise en relation et la communication surtaxée. »

Fort de ce constat Free est donc le premier à proposer un service de renseignements intégralement gratuit ! Voilà qui devrait faire grincer quelques dents chez les 118 712, 118 218 et autres 118 008. La gratuité du service de Free est effective depuis une ligne France Télécom ou depuis une ligne Free. La mise en relation et la recherche sont donc gratuites bien que la communication demeure payante, au prix d’une communication équivalente au tarif pratiqué par l’opérateur historique. En revanche la recherche inversée (à partir d’un numéro de téléphone) est payante : 0,89 euro. Si le service proposé par Free est effectivement de qualité, le groupe pourrait rapidement s’octroyer d’importantes parts de marché au détriment de ses concurrents, sauf à parier sur le matraquage publicitaire qu’ils opèrent à longueur de journée. En revanche Iliad ne dégagera pas ou peu de profits de son service de renseignements.

Laisser un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.